Seule 1 personne sur 50 peut identifier tous ces symboles mathématiques ! Prêt pour le défi ?

Par: Jacqueline Samaroo
Image: Shutterstock

A propos de ce quiz

Les mathématiques sont nécessaires tous les jours. Elles ont une fonction dans toutes nos actions. C’est une science qui demande de la pratique et de la rigueur. On parle de méthodologie. Pouvez-vous identifier ces symboles mathématiques ? La réponse avec ce quiz !

Première des quatre opérations arithmétiques. Action d'ajouter un ou plusieurs éléments numériques ou nombrables à un ou plusieurs autres de manière à en obtenir le total, ou le résultat de cette opération.

En mathématiques, une fraction est un certain nombre de parts considérés après la division d'un nombre entier en parties égales.

La multiplication est une opération qui consiste à additionner un nombre par lui-même un certain nombre de fois.

Le terme différent signifie que deux termes d'une équation ne sont pas de valeur égale.

Faire une soustraction consiste à faire une opération par laquelle on retranche un nombre d'un autre.

Tout est dans le nom. C'est un signe qui informe sur l'ordre des quantités. Ici, un nombre est strictement supérieur à un autre.

Ce signe est une fraction, une division. Sur une ligne d'écriture, il est plus simple d'utiliser cette barre, plutôt que la barre des fractions.

Le signe égal, deux lignes horizontales, est inventé par le mathématicien gallois Robert Recorde en 1557. Il est plus surprenant de voir le signe égal représenté avec deux lignes verticales.

Tout est dans le nom. C'est un signe qui informe sur l'ordre des quantités.

Il existe plusieurs types de parenthèse. Elles délimitent l'ordre des opérations. On dénote les parenthèses arrondies () ; les crochets [] ; celles qui sont incurvées {} ; et enfin les parenthèses angulaires < >.

Symbole utilisé pour partager la partie décimale de la partie entière d'un nombre décimal. Ce symbole dépend des conventions régionales du système de numération ; communément, il est représenté par un point dans les systèmes anglo-saxons et par une virgule dans les autres systèmes.

En mathématiques le mot supérieur comprend parfois l’égalité, mais ce n’est pas le cas du langage courant et de l’informatique. On peut dire supérieur ou égal pour éviter la confusion possible.

La recherche de la racine carrée d'un nombre, ou extraction de la racine carrée, donne lieu à de nombreux algorithmes. La recherche de racines carrées pour des nombres négatifs a conduit à l'invention des nombres complexes. La plus ancienne racine carrée connue apparaît vers 1700 av. J.-C. sur la tablette YBC 7289.

En mathématiques, l'accent circonflexe peut servir à dénoter un objet introduit secondairement à un premier objet dans le but de mettre en valeur la relation entre les deux objets. Par exemple, l'accent circonflexe est souvent utilisé pour dénoter la transformée de Fourier d'une fonction.

En mathématiques le mot inférieur comprend parfois l’égalité, mais ce n’est pas le cas du langage courant et de l’informatique. On peut dire inférieur ou égal pour éviter la confusion possible.

Un pourcentage est une façon d'exprimer le rapport de deux ensembles au moyen d'une fraction de cent. La notation des pourcentages semble tirer son origine de l'italien. Dans les textes du Moyen Âge, on peut voir des notations comme « per cento ».

En algèbre, une puissance d'un nombre est le résultat de la multiplication répétée de ce nombre avec lui-même. Il ressemble à l'accent circonflexe.

Les parenthèses sont interchangeables avec les crochets mais lorsque les calculs deviennent longs il est nécessaire de faire la différence et parfois signifier la priorité.

De façon générale, on appelle racine cubique d'un nombre (réel ou complexe) y tout nombre x solution de l'équation : x^ {3} = y.

Le mot angle est un dérivé du latin « angulus », mot qui signifie le coin. Cependant, l'usage est maintenant d'employer le terme secteur angulaire pour une telle figure.

Il y a, vous l'aurez deviné, 360° dans un cercle complet.

La trigonométrie, et en particulier la trigonométrie sphérique, doit beaucoup aux astronomes et mathématiciens grecs. La trigonométrie sphérique occupe une place importante dans les traités d'astronomie arabe.

Un arc mesure deux points sur un cercle. Un arc subdivise alors le cercle en deux sections, égales ou non !

En géométrie, un segment est une portion de droite délimitée par deux points, appelés extrémités du segment. On pourrait inverser les bornes des segments.

Il y a plusieurs façons de mesurer un angle. Certains sont évidents et d'autre beaucoup moins.

Des lignes parallèles ne se toucheront jamais !

Définition. Deux droites sécantes qui forment un angle droit sont perpendiculaires (on peut dire également orthogonales). Par un point donné, on ne peut mener qu'une seule perpendiculaire à une droite.

Un rayon indique la direction de la lumière.

L'angle droit fait 90 degrés. Il y a différents types de triangles.

Le nombre π est même transcendant, c'est-à-dire non algébrique. Il représente la relation entre la circonférence d’un cercle et son diamètre. Une conséquence importante de la transcendance de π est que celui-ci n'est pas constructible. La quadrature du cercle est impossible ; autrement dit, il est impossible de construire, uniquement à la règle et au compas, un carré dont la superficie serait égale à celle d'un cercle donné.

Comme la plupart des autres lettres grecques, le sigma est parfois utilisé en dehors de son contexte alphabétique grec dans les sciences. σ sert par exemple en physique à noter la conductivité électrique, et à noter le rayon en mathématiques.

Deux ensembles de points sont dits congruents si l'un est l'image de l'autre par une isométrie. De manière moins formelle, deux figures sont congruentes si elles ont la même forme et la même taille, mais ont des positions respectives différentes.

Le nombre Pi est irrationnel, c’est-à-dire qu’on ne peut pas l’exprimer comme un rapport de deux nombres entiers. Il semble que, très tôt, les mathématiciens aient été convaincus qu'il existait un rapport constant entre le périmètre du cercle et son diamètre, ainsi qu'entre l'aire du disque et le carré du rayon.

En physique, les vecteurs sont grandement utilisés car ils permettent de modéliser des grandeurs comme une force, une vitesse, une accélération, une quantité de mouvement etc.

Le delta majuscule est très utilisé en mathématique pour signifier un changement de valeur.

L'appellation « imaginaire » remonte à 1637. Elle est due à René Descartes, et celle d'unité imaginaire est due à Carl Friedrich Gauss. Sans avoir disparue, elle n'est pas d'un usage très généralisé chez les mathématiciens, qui se contentent souvent de parler du nombre i.

Euler est considéré comme un éminent mathématicien du 18ème siècle, et l'un des plus grands et des plus prolifiques de tous les temps. Une déclaration attribuée à Pierre-Simon de Laplace exprime l'influence d'Euler sur les mathématiques : « lisez Euler, lisez Euler, c'est notre maître à tous ».

Le symbole affiche deux signes d'intégrales et un cercle les regroupant. L’intégrale a été introduit par Leibniz. Les opérations de mesure de grandeurs et de calcul de probabilités étant souvent soumises à des calculs d'intégrales.

En mathématiques, la transformation de Laplace est une transformation intégrale. Laplace est l’un des principaux scientifiques de la période napoléonienne.

Epsilon est la 5ème lettre de l'alphabet grec, et est la notation traditionnelle (francophone) du majorant de l'écartement de la fonction dans la définition formelle de la continuité.

Une intégrale double est une intégration multiple. Elle n'est pas affectée par l'ordre d’intégration des deux variables.

L'origine du terme provient du latin « titulus » ou titre, inscription portant un nom ou une fonction sous un tableau. En dehors des mathématiques, il a aussi pour fonction de changer la prononciation d'une lettre.

La distribution de Dirac, aussi appelée par abus de langage fonction δ de Dirac, introduite par Paul Dirac, peut être informellement considérée comme une fonction, mais en réalité, elle ressemble plus à une distribution.

Temporairement surnommé avec malice « atled » (delta à l'envers) par James Maxwell dans ses correspondances, par analogie de forme avec une harpe grecque qui dans l'antiquité portait ce nom (νάβλα, nábla).

Dans un espace vectoriel normé (réel ou complexe) E, un vecteur unitaire est un vecteur dont la norme est égale à 1.

A propos de Zoo

La volonté de Zoo.com consiste à vous divertir, malgré cette existence folle que nous menons tous.

Nous aimerions que vous ayez un regard introspectif, pour découvrir des choses nouvelles et fascinantes. Nous souhaitons que vous regardiez autour de vous, et que vous soyez émerveillés par le monde qui vous entoure. Nous aspirons à vous faire rire en pensant aux souvenirs du passé, ceux qui vous ont façonnés jusqu’à aujourd’hui. Nous avons à cœur de rêver avec vous d’un avenir incertain. Nous espérons que nos quiz et nos articles vous inciteront à le faire.

La vie est un zoo ! Profitez-en sur Zoo.com !

Découvrir plus de quiz